Coucher de soleil sur le désert

L'Intelligence Emotionnelle

Capture d’écran 2021-10-03 à 17.51.09.png

C’est Daniel Goleman qui a popularisé ce concept, qui était déjà dans l’air du temps depuis un moment. Son génie a consisté à synthétiser des dizaines d’études (universitaires) autour de cette notion et à la vulgariser au bon moment. 

Capture d’écran 2021-10-03 à 16.04.13.png

La thèse de Daniel Goleman

 

D’après lui (et tous les chercheurs sur lesquels il s’appuie), l’intelligence n’est pas réductible au quotient intellectuel. De plus, ni ce dernier ni les diplômes ne permettent de prédire la réussite ou l’épanouissement d’un individu qui passe, selon lui, par les autres.

 

C’est donc la faculté de se faire des amis ou du moins des alliés qui importe – donc la capacité à communiquer et à influencer. Pour cela, savoir gérer les émotions, régulateurs de nos relations, se révèle indispensable.

 

L’intelligence intellectuelle est donc utile, mais insuffisante. 

C’est une croyance répandue, l’idée que les émotions ne jouent un rôle important que dans les situations romantiques, les incidents familiaux ou dans le feu d’une bagarre, par exemple.

 

Mais la fonction des émotions ne se limite pas à ces domaines. Les émotions sont dans tous les moments dans lesquels nous vivons, font partie de chaque décision que nous prenons, nous aident à comprendre le monde et sont essentielles dans tous liens avec les autres. 

Vous vous rendrez compte qu’elles peuvent vous aider, et elles peuvent aussi vous couler. Une fois que vous aurez compris ces concepts clés, vous découvrirez l’importance de l’intelligence émotionnelle pour remédier à la crise émotionnelle collective dont nous sommes témoin. 

- Connaître autrui n’est que science, se connaitre soi-e est intelligence -

Les 5 compétences de l’Intelligence Emotionnelle

 

Le renforcement de l’intelligence émotionnelle implique le développement de cinq compétences : 

1. La connaissance de ses émotions, qui implique la connaissance de soi, la capacité de reconnaître un sentiment au moment même où il apparaît. C’est l’un des piliers sur lesquels repose l’intelligence émotionnelle. 

2. La capacité de contrôler les émotions. La conscience de soi nous permettra de contrôler nos sentiments en fonction des circontances: se calmer, calmer l’anxiété, inverser la tristesse. 

3. La capacité de se motiver. Il est essentiel d’évaluer les réalisations elles - mêmes. Les personnes qui acquièrent cette compétence ont tendance à être plus efficaces et à réussir dans toutes les tâches qu’elles entreprennent. 

4. La reconnaissance des émotions des autres. Il s’agit d’empathie, cette capacité à “se mettre à la place de quelqu’un d’autre”. Les personnes empathiques perçoivent facilement ce dont les autres ont besoin. Elles agissent en conséquence et parviennent à renforcer les liens. 

5. Contrôle des relations. Les liens avec les autres sont basés sur la capacité à se rapporter aux émotions des autres. C’est la compétence qui détermine la popularité, le leadership, l’efficacité avec les autres. Les personnes qui excellent dans cette compétence sont généralement des “stars” qui réussissent dans toutes les professions. 

École à la maison
heart-mind-coherence.jpg

Les émotions et la santé 

 

De plus en plus de médecins et de recherches mettent en évidence l’importance des émotions pour la santé. Il est prouvé que les personnes qui éprouvent des émotions dérangeantes et négatives, telles que l’anxiété chronique, la mélancolie, le pessimisme, l’irritation constante, le scepticisme, sont très sujettes à contracter des maladies telles que l’asthme, l’arthrite, les ulcères et même les maladies cardiaques. Les émotions négatives sont donc un facteur de risque pour la santé. 

En revanche, les émotions opposées, positives, ont des effets favorables sur les personnes atteintes de maladies. Le soutien émotionnel est essentiel. Par conséquent, les systèmes médicaux avancés favorisent des soins médicaux émotionnellement intelligents, avec des environnements adéquats et un personnel spécialement formé pour favoriser les émotions positives. Compléter une thérapie médicale spécifique avec une prise en charge psychologique émotionnelle a un impact favorable sur le patient. 

Les découvertes faites sur la relation entre les émotions et la santé, mettent en évidence la nécessité pour la médecine de profiter de ce lien, de s’humaniser, d’améliorer le rétablissement des patients en stimulant leurs émotions positives. 

Deux solutions

L’être humain est plus complexe 

que toutes les théories qui tendent à le définir.

Conseils

ON LIVE

À TAHITI

sur RDV

au Centre Vaima,

3ème étage porte 97

Femme travaillant à l'extérieur

ON LINE

Via ZOOM

Sur RDV

partout dans le monde!

Car si vous avez envie, on trouve les solutions pour vous accompagner.

Desert Dunes